En février, Meghan Winters, Karen Laberee et Jen Malzer (Ville de Calgary ; ITE Canada) ont animé une session au Congrès du cyclisme d’hiver : «Tous les âges et toutes les capacités» + «Toujours disponible» ? Discutons-en. Notre objectif était de comprendre comment les réseaux cyclables AAA s’en sortent pendant l’hiver au Canada. Après que Meghan ait donné un bref aperçu de CapaCITY/É et de ce que nous avons appris de l’analyse de la politique des réseaux cyclables AAA, et que Jen ait présenté ce qui est inclus dans la politique 5A de la ville de Calgary, la salle de 75 personnes s’est divisée en petits groupes en fonction du contexte hivernal. Des discussions animées ont eu lieu sur ce à quoi ressemble le cyclisme hivernal dans leur ville, sur ce dont ils ont besoin pour réussir et, plus important encore, sur les points positifs. Nous avons entendu qu’une nouvelle mentalité de sortie et de célébration de l’hiver émergeait dans de nombreuses villes. Si vous êtes novice en matière de cyclisme hivernal, il existe des communautés de soutien, en ligne ou en personne (lors de «cafés plein air»), qui vous aideront à vous équiper. Nous avons appris que les pistes cyclables protégées sont souvent plus faciles à dégager, car les véhicules n’y traînent pas la neige et la glace. L’éclairage est un élément important de l’initiative «Toujours disponible» et des villes comme Edmonton l’utilisent pour créer une communauté. Certaines villes disposent de données en temps réel sur le déneigement (provenant de chasse-neige équipé de GPS) qui facilitent la planification des itinéraires. Des histoires, des stratégies et des réussites ont été partagées entre les différentes tables, et nous avons quitté la session inspirées. Parmi les autres points forts de la conférence, nous avons appris l’existence des Banff/Canmore Community Cruisers et du programme scolaire Ecoquest à Saskatoon.

Congrès du cyclisme d'hiver – Edmonton, AB